Lundi

Philosophie générale « Deviens qui tu es » 12h00-14h00

Cours hebdomadaire assuré au 1er semestre (12 séances)
Madame Géraldine ROUX

« Tout coule » dit le poète, rien n’est fixe et tout ne fait que passer dans le bouillonnement sans fin du devenir. Et pourtant, nous ne cessons de supposer une structure stable et fixe qui permettrait de donner sens à ce flot continu. Comment comprendre ce jeu de l’être
et du devenir ? Nous ne cessons, au cours de la vie, de changer de forme, de nous transformer sans pour autant être un autre. Il nous semble rester les mêmes à travers nos changements, prenant pour acquis une identité en perpétuelle construction. Mais n’est-elle pas une illusion ? Une construction ou un progrès peuvent-ils se cacher derrière le cycle des métamorphoses ? Ce questionnement servira d’appui à la recherche, le long de l’année, de la compréhension des métamorphoses dans leurs dimensions philosophiques, artistiques, psychologiques et scientifiques. Cette année, nous mettrons l’accent sur l’identité personnelle comme oeuvre d’art, comme sculpture permanente et son rapport à la temporalité à travers des textes de Plotin, Augustin, Philon d’Alexandrie, Maître  ckhart, Spinoza, Nietzsche, Bergson, Levinas.

Géraldine ROUX est docteur et enseignante en philosophie, chercheur associée au Laboratoire d’Etudes des Monothéismes (CNRS) et directrice de l’Institut Rachi.

Introduction à l’Ethique de Spinoza 12h00-14h00

Cours hebdomadaire assuré au second semestre (12 séances)
Madame Géraldine ROUX

Baruch Spinoza est un des pères fondateurs des Lumières occidentales. Il a composé un traité comme un mode d’emploi de libération de la servitude, quelle qu’elle soit. Nous
sommes, la plupart du temps, gouvernés par nos émotions. Comment les canaliser, en faire des instruments non de destructivité mais de vie ? En quoi Spinoza est-il l’héritier de
la philosophie et de la mystique juive ? Quelle est l’originalité de sa philosophie ? En quoi est-elle une pensée de notre démocratie ?
Bibliographie :

  •  Paolo Christofolini, Chemins dans l’Éthique, P.U.F., 1996.
  • Denis Collin, Libre comme Spinoza. Une introduction à la lecture de L’Ethique, Paris, Max Milo, 2014.
  • Pierre Macherey, Introduction à l’Éthique, 5 vol., PUF, 1994-1998.
  •  Francis Kaplan, L’Éthique de Spinoza et la méthode géométrique, Flammarion, 1998.
  • Roger Scruton, Spinoza, Points Seuil, 1998.

Géraldine ROUX est docteur et enseignante en philosophie, chercheur associée au Laboratoire d’Etudes des Monothéismes (CNRS) et directrice de l’Institut Rachi.

Mardi

La mémoire du boiteux. Variations autour d'un motif originel, de Jacob au Roi Pêcheur 12h00-14h00

Cours hebdomadaire assuré au premier semestre(12 séances)
Karin UELTSCHI

Le pied, en particulier le pied qui cloche, est le siège d’imaginaire très riche dont les prémisses remontent à la malédiction originelle (Gen. 3, 15), et dont on trouve des traces aussi dans la mythologie antique. Le moyen Âge fera d’ailleurs fusionner OEdipe et Judas. Comme le dit si poétiquement l’épisode de la lutte avec l’ange, le « lieu » du boiteux est la frontière, qu’il a d’une certaine manière transgressé. Le Moyen Âge a à son tour repris ce chiffre poétique :
le Roi Pêcheur est une manière de résumé de toutes ces traditions, qui survivent jusqu’à nos jours dans les traditions orales et populaires, et dont le Juif errant, cordonnier de son métier, est une belle incarnation. Des forgerons antiques aux savetiers du Moyen Âge, en passant par les celtiques Trébuchet, tout part du pied, tout ramène au pied et nous parle d’enjeux d’une poétique gravité dont les enfants, qui jouent à cloche-pied à sauter de l’Enfer au Paradis, gardent jusqu’à nos jours la mémoire

Karin UELTSCHI est professeur de littérature médiévale à l’Université de Reims Champagne-Ardenne

Lectures du Cantique des cantique avec Rachi 17h-19h

Cours hebdomadaire assuré toute l’année (24 séances)
En partenariat avec l’Institut Européen Emmanuel Levinas Sous la responsabilité d’Armand Abécassis

Rachi (1040-1105), dit Salomon de Troyes, est un grand exégète juif qui a entièrement renouvelé la lecture de la Bible, tant dans les mondes juif que chrétien. Cette année, nous nous attacherons à étudier, pas à pas, son commentaire du Cantique des cantiques

Intervenants principaux :

  • Armand Abécassis : Professeur émérite de philosophie générale et comparée à l’université Michel de Montaigne, Bordeaux III. Ses écrits et ses enseignements témoignent d’un dialogue fécond entre le Judaïsme et la philosophie, entre le Judaïsme et le Christianisme. Docteur d’état, certifié de langues sémitiques et certifié d’Arabe, il a eu le prix de l’Académie des Sciences morales et politiques pour son oeuvre sur la Pensée juive. Lauréat du prix Edmond Tenoudji en 1994 pour la vocation éducative juive, il a reçu le Prix de l’amitié judéo-chrétienne en 2009 et est titulaire des Palmes académiques.
  • Jérôme Benarroch : Agrégé de lettres modernes et docteur en philosophie.
  • Pierre Gandil :
  • Franklin Rausky : maître de conférences à l’université de Strasbourg et
    directeur des Études à l’Institut d’études juives Élie Wiesel
  • Géraldine Roux : Docteur et enseignante en philosophie, chercheur associée au
    Laboratoire d’Etudes des Monothéismes (CNRS) et directrice de l’Institut Rachi.

Mercredi

Hébreu biblique : lectures et commentaires. 10h00-12h00

Cours bimensuel assuré toute l’année 2 niveaux en alternance (12 séances)
Madame Avigaïl OHALI
Ce cours sera composé de deux volets principaux, afin, au long de l’année, faire découvrir cette langue à de grands débutants, tout en permettant à des auditeurs plus avancés, de parfaire leurs connaissances : l’approche linguistique et l’approche
exégétique du texte biblique. Sur le plan linguistique il permettra à de grands débutants
d’acquérir les bases de l’hébreu biblique : la lecture et l’écriture, la grammaire et la syntaxe, ainsi que l’utilisation d’un dictionnaire bilingue.
Un approfondissement linguistique sera proposé aux auditeurs plus avancés.
Sur le plan exégétique il proposera à l’ensemble des auditeurs une approche pluridisciplinaire qui s’intéressera aux aspects littéraires, historiques et philologiques des textes à travers des commentaires anciens et modernes.
2 niveaux en alternance :

  •  Grand débutant (aucune connaissance de la langue)
  • Confirmé

Manuel utilisé : « L’hébreu biblique en 15 leçons » de Sophie Kessler-Mesguich.
Avigaïl OHALI est doctorante à l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle, au département d’études hébraïques, sous la direction de José Costa.

Langues sémitiques : Hébreu moderne et arabe littéral

Cours hebdomadaire assuré toute l’année

Cours d’initiation à l’hébreu moderne ou à l’arabe littéral passant par la maîtrise du système graphique, de l’écriture, de la lecture et de notions grammaticales basiques jusqu’à une maîtrise plus poussée de la langue. La découverte de ces langues sera solidaire de leur approche civilisationnelle. Dans le cadre de l’enseignement de la civilisation, seront abordées les influences et les périphéries des langues sémitiques (araméen, judéo arabe, judéo espagnol, yiddish, arabo andalou, etc.)

Arabe littéral
Monsieur Yohann Taïeb

Niveau 3 : 13h-15h
Niveau 2 : 15h-17h
Niveau 1 : 17h-19h

Yohann Taïeb est professeur agrégé d’arabe. Diplômé de l’Inalco en arabe et hé- breu, il oriente ses recherches de Master sur le dialecte arabe des Juifs de Djerba (Tunisie).

Hébreu moderne
Madame Avigaïl OHALI

Niveau 1 : 12h-14h
Niveau 3 : 15h-17h
Niveau 2 : 17h-19h

En septembre sera étudiée la possibilité d’inverser les horaires niveau 1 et niveau

Avigaïl OHALI est doctorante à l’Université Paris III-Sorbonne Nouvelle, au
département d’études hébraïques, sous la direction de José Costa.

Jeudi

Judaïsme et Islam : confluences 11h00-13h00

Thème de l’année : représentations de la nature
Cours assuré au 2è semestre (12 séances, soit 24h de cours)
En partenariat avec l’Institut Européen Emmanuel Levinas
et le Centre des Etudes arabes et orientales de l’Université Paris-III Sorbonne
Sous la direction de José COSTA

Les terres d’Islam, au Moyen-Âge, s’étendent de l’Andalousie à l’Afrique du nord et à l’Extrême Orient, en passant par l’Asie centrale à l’Afrique sub-saharienne. Elles regroupent diverses cultures, modes de pensées et de pratiques et ne peuvent constituer un ensemble homogène. De même, s’il est possible de parler d’un âge d’or du judaïsme andalou – du Xe au XIIe siècle – avec l’émergence d’écoles andalouses prestigieuses, comme l’académie de Lucena à Cordoue, renouvelant l’hébreu au contact des poètes et grammairiens musulmans, les relations entre juifs, chrétiens et musulmans en Andalousie étaient bien moins fondées sur un dialogue pacifique et tolérant que sur une cohabitation entre différentes communautés.
Enfin, chaque segment de la civilisation de l’Islam n’est pas étanche aux autres, avec les califats se succédant en Andalousie comme en Egypte, avec pour arrière-plan les avancées militaires chrétiennes et les stratégies géopolitiques, aussi bien des Croisés que des musulmans, dans le but de conquérir ou de reconquérir Jérusalem et la Palestine. Ce cours étudiera ces différents contextes historique et sociopolitique afin de mieux comprendre la genèse et l’élaboration de la philosophie juive comme de l’islam afin d’en aborder leurs influences réciproques, leurs convergences mais aussi les points où ils s’écartent et où d’autres ramifications se créent… Leurs confluences à travers leurs différences.

Intervenants préssentis

  • PROGAMME

    – 12 janvier 2017: José Costa, « Le Coran et ses sources juives: les représentations de la nature 1

    – 26 janvier: José Costa, « Le Coran et ses sources juives: les représentations de la nature 2 »

    – 2 février: Saadane Benbabaali, « Jardins terrestres andalous et paradis coranique 1 »

    – 9 février: Saadane Benbabaali, « Jardins terrestres andalous et paradis coranique 2 »

    – 16 février : Geneviève Gobillot, « de la fonction des éléments de la nature dans le Coran, la Torah, le Midrash et les Hekhalot »

    -9  mars : Daniel De Smet   (Thème à définir)

    – 16 mars : Dan Arbib  (sous réserve)

    – 23 mars: Yassir Benhima, « La nature chez les géographes de l’islam médiéval »

    – 30 mars : David Lemler, « le débat création/éternité chez Maïmonide, la question des miracles ou l’interprétation de Ma’aseh bereshit »

    – 6 avril: Yassir Benhima, « La nature chez les hagiographes de l’islam médiéval »

    – 27 avril/4 heures : Cristina Ciucu, « ‘Des formes dans un miroir unique’. La notion de nature dans les traditions mystiques juive et musulmane »

La Mémoire dans la littérature graphique 18h00-20h00

Cours assuré au 2è semestre (9séances)
Madame Yannick BELLANGER-MORVAN

En partenariat avec l’Institut Européen Emmanuel Levinas
En se concentrant sur un pan précis de l’Histoire, la Shoah, ce cours propose d’étudier la façon dont la littérature graphique, en tant qu’art visuel et séquentiel, permet de donner à lire et à voir l’indicible et l’irreprésentable. Nous nous appuierons essentiellement sur des ouvrages relevant de la littérature pour la jeunesse afin d’aborder les notions de transmission, de réception et de post-mémoire, concept défini par l’universitaire américaine Marianne Hirsh. Il s’agit d’étudier les dispositifs narratifs mis en place par les auteurs pour traduire l’événement historique : le jeu métafictionnel d’Art Spiegelman dans MAUS (prix Pulitzer en 1992); le témoignage à la fois direct et oblique de l’ours en peluche Otto dans l’album éponyme de Tomi Ungerer. Nous nous interrogeons enfin sur le statut de l’auteur-illustrateur et de son oeuvre : fiction personnelle du fils d’un survivant des camps, destinée à une lecture intime et individuelle? Ou bien documentaire d’historien dont la visée didactique est pensée pour la salle de classe, l’adulte accompagnant les enfants dans leur confrontation avec l’Histoire mondiale ?

Bibliographie indicative

  • DAENINCKS Didier et PEF (ill.), Un Violon dans la nuit, la mémoire des camps, Rue du monde, 2003
  • HAUSFATER-DOUÏEB Rachel et Olivier LATYK (ill.), Le Petit garçon étoile, Casterman, 2003
  • HOESLANDT Joe et Jessica KANG (ill.), La Grande peur sous les étoiles, Syros jeunesse, 2006
  • KUSHNER Tony et Maurice SENDAK (ill.), Brundibar, L’Ecole des loisirs, 2005
  • POOLE Josephine et Angela BARRETT (ill.), Anne Frank, Gallimard Jeunesse, 2005
  • RAPAPORT Gilles, Grand-père, Circonflexe, 1999
  • SPIEGELMAN Art, MAUS : l’intégrale, Fammarion, 2012
  • VANDER ZEE Ruth et Roberto INNOCENTI (ill.), L’Etoile d’Erica, Milan Jeunesse, 2003
  • UNGERER Tomi, Otto, autobiographie d’un ours en peluche, 1999

Yannick BELLANGER-MORVAN est Maître de conférences en littérature anglaise à
l’URCA

Introduction à la philosophie médiévale

 

  • 8 séances de 2 heures pour les élèves de Terminale L du lycée
    Saint Bernard. Lieu : Institut Rachi.
  • 4 séances de 2 heures pour les élèves de Terminale ES (2 classes
    concernées) du lycée Saint Bernard. Lieu : Institut Rachi.
  • 8 séances de 2 heures pour les élèves de Terminale L du lycée
    Marie de Champagne. Lieu : lycée Marie de Champagne.
  • 4 séances de 2 heures pour les élèves de Terminale ES (2 classes
    concernées) du lycée Marie de Champagne. Lieu : lycée
    Marie de Champagne.
  • Cours semestriel au Centre Universitaire de Troyes (24heures)
    niveau Licence 3 LLCE : Introduction à la philosophie
    médiévale. Lieu : Centre Universitaire de Troyes
  • 5 séances de 2 heures : découverte du jardin médiéval. Pour
    les élèves du lycée Marie de champagne. Lieu : Institut Rachi

Il est possible, pour les auditeurs, d’assister aux cours se tenant à l’Institut Rachi et au  entre Universitaire de Troyes.

Géraldine Roux est docteur et enseignante en philosophie, chercheur associée au Laboratoire d’Etudes des Monothéismes (CNRS) et directrice de l’Institut Rachi.