Cycle de conférences « Rachi nous apprend… » Du 6 avril au 1er juin 2021
Par l’Institut Universitaire Européen Rachi, en partenariat avec l’Institut Européen Emmanuel Levinas 

L’Institut Universitaire Rachi propose, depuis plus de quinze ans, un cours sur le commentaire de Rachi.
Afin de faire également découvrir les différentes facettes de l’œuvre de Rachi à un plus large public, nous proposons, au second semestre 2020-2021, une série de conférences grand public.
Cet événement prendra la forme d’un cycle de six grandes conférences qui se tiendront le mardi de 18h à 20h.

illustration cycle de conférences rachi

Programme du cycle de conférences « Rachi nous apprend… »

LE MARDI 6 AVRIL 2021 

COUV_La-médecine-de-Rachi-Toledano-800x1257

Présentation du livre « La médecine de Rachi. Pour une approche humaniste du soin » par le docteur Ariel Toledano

Le Dr Ariel Toledano est médecin vasculaire. Il enseigne l’Histoire de la médecine à l’Université Paris Descartes (Paris V). 

Et si Rachi, le plus grand commentateur de la Bible, était aussi un médecin ? Une plongée dans l’univers de ce grand humaniste, toujours moderne. Rachi (1040-1105), le célèbre rabbin de Troyes, est connu dans le monde entier comme le plus grand commentateur de la Bible et de la grande majorité du Talmud, l’exégète, le penseur, le grammairien, le linguiste, l’enseignant… Ce symbole du génie français et du judaïsme était-il aussi un médecin ? Et si c’était le cas, quelle formation avait-il suivie ? 

Comment ne pas s’interroger quand on constate la précision avec laquelle Rachi aborde de nombreux domaines médicaux : la prévention, l’hygiène, l’anatomie, la nutrition, la fertilité… Si l’on réunit ses commentaires liés à la santé, on relève l’étendue de ses connaissances médicales et sa grande érudition dans ce domaine. Se dessine alors le portrait du praticien qu’il aurait pu être : une importante connaissance livresque associée à un vrai sens clinique, qui laisse supposer qu’il a lui même réalisé des actes médicaux. Une facette méconnue de Rachi. Une plongée dans l’univers de ce grand humaniste, symbole toujours moderne d’un judaïsme ouvert sur le monde.


MARDI 13 AVRIL et MARDI 20 AVRIL 2021 

« L’apprentissage de la liberté » par Rosine Cohen 

Rosine Cohen est enseignante d’exégèse biblique, pensée juive et histoire juive. Le texte de la Hagada, composé à partir de réflexions talmudiques sur le thème de l’Exode d’Egypte, propose une pédagogie particulière évoquant la nuit de la sortie d’Egypte. Les questions de Rachi nous permettent d’approfondir cette notion de prise de conscience consécutive à un long enfermement, lors de l’exil d’Israël en Egypte. Cette libération était-elle attendue ? Comment fut-elle reçue ? Quel a été son impact sur l’histoire ultérieure d’Israël ? 

(Intervention sur deux séances)

Eugène_Delacroix_-_Le_28_Juillet._La_Liberté_guidant_le_peuple

MARDI 11 MAI 2021 

Présentation du livre « Le premier mot ‘Au commencement…’ » par Pierre-Henry Salfati

Présentation du livre « Le premier mot ‘Au commencement…’ » par Pierre-Henry Salfati 

Pierre-Henry Salfati est réalisateur de films, documentariste et essayiste.

Animé et présenté par Gérard Rabinovitch, philosophe et sociologue, directeur de l’Institut Européen Emmanuel Levinas-AIU et Vice-Président de l’Institut Rachi

Au commencement de Pierre-Henry Salfati se présente comme un essai visant à défaire un contresens majeur qui a émergé après la traduction grecque de la Torah, notamment en ce qui concerne le mot Bereshit ; traduit par « Au commencement ». Pierre-Henry Salfati remarque qu’il constitue l’un des principaux éléments ayant bâti, dans l’imaginaire collectif, nombre de dissensions et provoqué nombre de conflits. Il s’agit donc ici de tenter de restituer le sens du texte originel. Toutes les Bibles du monde font commencer « la » Bible par l’expression « Au commencement ». L’expression est devenue tellement usuelle qu’il peut sembler parfaitement incongru de préciser qu’en hébreu, le mot Bereshit, premier mot de la Torah hébraïque, n’a pour sa part jamais signifié « Au commencement ». C’est tout simplement un mot qu’aucune langue ne peut réellement traduire, on ne le trouve qu’une unique fois dans l’ensemble du livre, aucune autre référence ne permettant de circonscrire son sens littéral. A l’aide du commentaire de Rashi, célèbre rabbin et exégète du XIIe siècle, Pierre-Henry Salfati mène l’enquête. Il nous éclaire sur le contresens qui a émergé après la traduction grecque de la Tora, la Septante, et sur ses conséquences considérables dans l’imaginaire collectif occidental, et tente ici de restituer le sens du texte originel.


MARDI 25 MAI 2021 : Conférence de Liliane Vana, “Lorsque Ibn Ezra et Nahmanide expriment leurs désaccords avec Rashi”

De nombreux sages juifs, à l’instar de Rashi, ont rédigé des commentaires sur le Pentateuque (Torah), mais Rashi est parmi les rares qui suscite des réactions chez les commentateurs qui lui ont succédé. Dès les premières générations et, jusqu’à nos jours, les commentateurs, conscients de son importance, éprouvent le besoin de se positionner par rapport à Rashi. Néanmoins, ils n’hésitent pas à exprimer leurs désaccords avec lui sur le sens d’un mot, sur un point de grammaire, sur une idée énoncée, sur un choix exégétique, etc. Nous tenterons d’étudier ces “réactions” dans les commentaires d’Abraham Ibn Ezra et de Moshéh ben Nahman sur la Torah.

Liliane Vana est docteur en sciences des religions, Talmudiste, Philologue et Professeure associée à l’université Libre de Bruxelles. Spécialiste de droit hébraïque, elle défend l’accès des femmes à “l’espace sacré” et organise des lectures de la Torah par les femmes dans des synagogues consistoriales. Elle défend les femmes agunot refusées de get par leurs époux (divorce religieux)


MARDI 1er JUIN 2021 : CONFÉRENCE DE CLOTURE 

« La création de l’Homme et de la Femme commentée par Rachi », par Armand Abécassis 

Armand Abécassis est président de l’Institut universitaire Rachi, professeur émérite à l’Université Bordeaux Montaigne et directeur du Centre des études juives de l’Alliance Israélite Universelle.

Résumé de la conférence du 1er juin à venir

armandabécassis

Conditions

Les conférences auront lieu en visioconférence, via Zoom. Eventuellement, si les conditions sanitaires le permettent, elles pourront se tenir à l’Institut Universitaire Rachi. 
Tarifs : 5€ par séance. Tarif réduit pour les demandeurs d’emploi et personnes handicapées. Gratuit pour les lycéens et étudiants. 

Inscription obligatoire : contact@institut-rachi-troyes.fr

Liens du paiement sécurisé en ligne : La billetterie pour le cycle sur Rachi

Pour celles et ceux qui souhaitent payer en ligne, l’Institut Rachi a choisi la plateforme Hello Asso, entièrement gratuite. Toutefois, il est proposé automatiquement de soutenir Hello Asso par un don. si vous ne souhaitez pas faire de don à la plateforme, il suffit de cliquer sur « modifier » sur la ligne « votre contribution au fonctionnement de Hello Asso » et ensuite de cocher « je ne souhaite pas soutenir Hello Asso ».

Télécharger la plaquette de présentation en pdf