Séminaire Approches psychanalytiques : « Parlez-moi d’amour… »

En partenariat avec des membres de Actualité de la psychanalyse à Troyes

Sous des formes multiples et parfois contraires, l’amour et la perte d’amour nous occupent tous. Comment les psychanalystes l’entendent-ils dans la réalité quotidienne ?

Lundi 6 mai 2019 à 20h30 : Thierry Schmeltz – Aimer, être aimé : une quête paradoxale ?

Tout en reconnaissant la nécessité de l’amour, Freud n’en souligne pas moins, dès le début de son œuvre, le risque de dissolution de la frontière entre le moi et l’objet. De la nécessité vitale à la menace narcissique, comment penser ce paradoxe de l’expérience amoureuse ?

Tarif : 6€ la séance Gratuit pour les élèves et personnels des établissements partenaires- ½ tarif pour les personnes handicapées et demandeurs d’emploi.


Jeudi 9 mai à 20h : Conférence de clôture du cours « Judaïsme et islam : confluences ». L’éloge de la Loi, par Yann Boissière

Alors que notre temps sacralise la liberté, dénie l’autorité et récuse la norme, ne doit-on voir dans la loi qu’un vestige d’un passé révolu où dominaient l’obligation, la coercition et la répression ?
Ou faut-il concevoir au contraire que la soumission à la règle peut être synonyme d’émancipation de l’esprit ? Et si oui, à quelles conditions ?
Convoquant la grande tradition juive, Yann Boissière récapitule ici l’expérience trois fois millénaire qui court de Moïse à Levinas en passant par Spinoza. Il montre en quoi la Torah est au coeur du monde, de l’histoire, de l’homme car elle est inspirante, enseignante, affranchissante. Mais c’est pour mieux appliquer cette leçon aux
périls contemporains. Alors que la tentation théologico-politique opère un violent retour au sein de nos sociétés, la loi n’a pas dit son dernier mot.
Comment se mettre en recherche de vérités qui dépassent l’horizon de la laïcité tout en la respectant ? Comment définir un modèle de foi permettant une intégration qui ne réduise pas à l’assimilation ou à la marginalisation ? Comment promouvoir les valeurs de l’identité tout en demeurant résolument inscrit dans le cadre de la République ?
Face à ces questions brûlantes, voici un discours de la méthode spirituelle pour aujourd’hui.

Rabbin au sein du Mouvement Juif Libéral de France (MJLF) et président de l’association Les Voix de la Paix, Yann Boissière intervient régulièrement dans les médias.


Mercredi 15 mai de 13h à 18h : dernière séance du séminaire « l’influence de la religion néoplatonicienne dans les monothéismes », en partenariat avec le Laboratoire d’Etudes sur les Monothéismes (CNRS)

THEME DE LA SESSION : Eschatologie

 

 

Intervenants :

  • José Costa (Professeur à l’Université de Paris III-Sorbonne nouvelle. Littérature rabbinique ancienne) : la question de l’eschatologie dans le judaïsme rabbinique.
  • Daniel de Smet (directeur de recherche au CNRS) : “L’eschatologie ismaélienne entre néoplatonisme et falsafa”
  • Christian Jambet (directeur d’études à l’EPHE) : “La fin de toute chose selon Mullâ Sadrâ : eschatologie coranique et néoplatonisme”
  • Adrian Mihai (Newton International Fellow à l’Université de Cambridge) : “Les lieux de l’au-delà. Le rapport entre l’eschatologie et la cosmologie antiques”
  • Brigitte Tambrun (directrice adjointe du Laboratoire d’études sur les monothéismes. Chargée de recherches au CNRS) : “Pléthon et la destinée harmonique de l’homme”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *