Mercredi 20h (mensuel, second semestre, 6 séances) : Les dynamiques de la haine. REPORT !

Lors de la première année du séminaire, nous avons travaillé les liens et les différences entre pulsion de mort, haine, destructivité. Qu’est-ce qui se joue dans le processus de haine. De quoi se nourrit-elle ? Prend-elle sa source dans une figure particulière ou la désignation de l’objet de haine n’est-elle pas le terme d’un processus, de plusieurs dynamiques souterraines dont l’explosion matérielle serait une conséquence ? Il nous faut également interroger la notion de « haine », à proprement parler. Est-ce une émotion ? Une pulsion ? Une dynamique destructive certes mais qui semble regrouper un grand nombre de processus psychiques, confondus les uns avec les autres. Nous essaierons cette année de les distinguer.

– 27 février : Gérard Rabinovitch (philosophe, chercheur associé au CNRS), Sur la destructivité humaine. ATTENTION LA SEANCE EST REPORTEE AU MERCREDI 14 MAI 2019


Lundi 4 février 2019 à 20h30

Christine Salas – L’amour maternel

Cet amour par excellence qu’est l’amour maternel est selon Freud la « relation la plus parfaite » et le prototype de toutes les relations amoureuses ultérieures.

L’idée d’une relation mère-enfant faite de symbiose et d’harmonie s’est longtemps imposée pour décrire les premières relations bien que la clinique illustre l’hostilité inhérente à cette relation particulière.

Les développements de la psychanalyse permettent de questionner le caractère mythique de ce supposé amour et son ambivalence sous laquelle l’enfant peut difficilement se constituer « comme sujet ».

Christine Salas est psychologue clinicienne, psychanalyste, psychothérapeute et membre de l’APAT.

Tarif : 6€ la séance. Gratuit pour les élèves et personnels des établissements partenaires.


Mercredi 13 mars à 20h (mensuel, second semestre, 6 séances) : Les dynamiques de la haine.

Lors de la première année du séminaire, nous avons travaillé les liens et les différences entre pulsion de mort, haine, destructivité. Qu’est-ce qui se joue dans le processus de haine. De quoi se nourrit-elle ? Prend-elle sa source dans une figure particulière ou la désignation de l’objet de haine n’est-elle pas le terme d’un processus, de plusieurs dynamiques souterraines dont l’explosion matérielle serait une conséquence ? Il nous faut également interroger la notion de « haine », à proprement parler. Est-ce une émotion ? Une pulsion ? Une dynamique destructive certes mais qui semble regrouper un grand nombre de processus psychiques, confondus les uns avec les autres. Nous essaierons cette année de les distinguer.

Intervenant :François David Sebbah (Professeur de philosophie morale contemporaine à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, et membre de l’IReph (L’institut de Recherches philosophiques). membre associé des Archives Husserl, et membre associé de COSTECH à l’Université de Technologie de Compiègne)L’éthique du survivant. Levinas, une philosophie de la débâcle.

Tarif : 6€ la séance. Gratuit pour les élèves et personnels des établissements partenaires.


Séminaire : L’influence de la religion néoplatonicienne dans les monothéismes.
Sous la direction de Daniel de Smet et de Géraldine Roux
En partenariat avec le Laboratoire d’Etudes sur les Monothéismes (CNRS).
2e séance : La cosmologie. Emanation-création et la structure du monde intelligible/ le 27 février 2019 (13h à 17h)

Intervenantes :                         

  • Polymnia Athanassiadi (professeur d’histoire ancienne à l’université d’Athènes et membre du Conseil scientifique de l’École Française d’Athènes) : “Le ciel image de la terre: de Celse à Julien”
  • Isabelle Koch (Maître de conférences HDR en philosophie ancienne à l’université d’Aix-Marseille) : la cosmologie chez Plotin.
  • Géraldine Roux (enseignante et docteure en philosophie) : l’influence de la Théologie d’Aristote dans la philosophie juive médiévale.

Tarif : 6€ la séance. Gratuit pour les élèves et personnels des établissements partenaires.

 


Conférences en partenariat avec la Médiathèque de Troyes Champagne Métropole

Thème de l’année : Des animaux et des hommes.

 

Jeudi 7 mars 2019 18h Nathalie Hazan. Le bestiaire de l’art pictural juif

« Et tout ce bestiaire volant et courant, ce sont des hommes. Sous leur masque de quadrupèdes ou de volatiles, ils ont des regards d’humains. C’est un trait remarquable de l’art populaire juif. » C’est ainsi qu’El Lissitzky (1890-1941) rend compte de sa découverte en 1916 des peintures de la synagogue de Moghilev.

A travers cette redécouverte d’un patrimoine artistique juif, on évoquera le bestiaire profondément humain qui peuple l’œuvre de Chagall, pour finir après la Shoah avec l’identification tragique d’un artiste rescapé, Maryan (1927-1977), à la figure de Balak, personnage de Samuel Joseph Agnon, chien-homme, chien fou.

Nathalie Hazan-Brunet fut conservatrice, chargée de l’art moderne et contemporain au mahJ de 1996 à 2016.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.


Mercredi 13 mars à 20h (mensuel, second semestre, 6 séances) : Les dynamiques de la haine.

Lors de la première année du séminaire, nous avons travaillé les liens et les différences entre pulsion de mort, haine, destructivité. Qu’est-ce qui se joue dans le processus de haine. De quoi se nourrit-elle ? Prend-elle sa source dans une figure particulière ou la désignation de l’objet de haine n’est-elle pas le terme d’un processus, de plusieurs dynamiques souterraines dont l’explosion matérielle serait une conséquence ? Il nous faut également interroger la notion de « haine », à proprement parler. Est-ce une émotion ? Une pulsion ? Une dynamique destructive certes mais qui semble regrouper un grand nombre de processus psychiques, confondus les uns avec les autres. Nous essaierons cette année de les distinguer.

Intervenant : Georges Zimra (psychanalyste et psychiatre), Les religions au défi de la modernité.

Tarif : 6€ la séance. Gratuit pour les élèves et personnels des établissements partenaires.


Mardi 26 mars 2019 à 19h30. Conférence de David Elbaz, L’univers est-il une illusion? 

En partenariat avec l’Université de Technologie de Troyes .

Lieu : amphithéâtre de l’Université Technologique de Troyes. 

Conférence de David Elbaz autour de son dernier livre, A la recherche de l’Univers invisible : Matière noire, énergie noire, trous noirs, publié aux éditions Odile Jacob en 2016, en vue d’une meilleure connaissance, pour des étudiants et le grand public, des découvertes récentes en physique quantique depuis l’approche de l’astrophysique expérimentale.

« Après ses stupéfiantes avancées du siècle dernier – la découverte de l’expansion de l’univers, du Big Bang et des trous noirs –, la cosmologie serait-elle en voie de perdre son objet d’étude ? L’avènement de la « matière noire », invisible mais nécessaire pour expliquer les mouvements des galaxies, celui de l’« énergie noire », insaisissable mais indispensable pour rendre compte de l’accélération de l’expansion de l’univers, et celui des trous noirs, qui font disparaître la matière ordinaire comme un lapin dans un chapeau de magicien, donnent l’image d’un univers élusif dont une part grandissante échappe à l’observation.

Faisant toute la lumière sur ce qu’il appelle le « triolet noir de notre ignorance », l’auteur cherche les biais susceptibles de dérober l’univers à notre regard, en analysant cinq « illusions » possibles. Manque-t-il vraiment de la matière ? Nos observations sont-elles fautives ? Voyons-nous en trois dimensions un univers holographique à deux dimensions ? C’est d’un autre regard sur l’univers qu’il est question dans ce livre très accessible qui met en scène les questions cruciales de la cosmologie actuelle. » Présentation de l’éditeur.

Présentation du conférencier : David Elbaz, astrophysicien, est directeur de recherche Commissariat à l’Energie Atomique (CEA Saclay), où il dirige le laboratoire Cosmologie et Evolution des Galaxies. Il est conseiller scientifique auprès de l’agence spatiale européenne pour la sélection de ses futures missions spatiales (ESA, AWG) et membre du Comité d’évaluation sur la recherche et l’exploration spatiales pour le centre national d’étude spatiales (CNES). Spécialisé dans l’étude de la formation des galaxies, David Elbaz est auteur/co-auteur de 235 publications dont plus de 60 avec plus de 100 citations. Ses travaux sur la formation des galaxies ont été primés par le Prix Chrétien de la Société Américaine d’Astronomie (2000). Il enseigne un cours sur la formation des galaxies au master M2 Astronomie & d’Astrophysique de Paris. Parallèlement à ses activités de recherche en astrophysique, il travaille à la diffusion des connaissances scientifiques. Son dernier livre “à la recherche de l’univers invisible: matière noire, énergie noire, trous noirs” est sorti en octobre 2016 aux éditions Odile Jacob.

Entrée libre et gratuite sous réserve des places disponibles.

Bonne découverte !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *