18 octobre à 19h conférence de présentation grand public
« Le Chat du rabbin rencontre Tintin dans le désert ». Rhétoriques juive et chrétienne dans la littérature graphique.

Le jeudi 19 octobre de 10h à 12h et de 14h à 17h. Séminaire « Rhétorique en trois temps. Un chat juif, un chien chrétien, un enfant musulman».

par Francine Belle-Isle.

Au cours du séminaire de l’automne 2016, j’ai commencé à établir une comparaison entre deux bandes dessinées, Le Chat du rabbin de Sfar et Les Aventures de Tintin d’Hergé. Cette mise en regard prenait appui sur la rhétorique de la communication (Jakobson) et se situait essentiellement sur le plan des techniques de narration (Genette) et de la sémiotique actantielle (Greimas), aussi dans le prolongement de la lecture psychanalytique des textes.

Cette année, je voudrais pousser plus avant le travail d’analyse de ces deux œuvres en y adjoignant une troisième, L’Arabe du futur de Sattouf. Sans prétendre que ces trois œuvres soient typiques, respectivement, de la rhétorique liée à leur culture particulière, il est cependant possible de mettre en lumière certaines modalités d’expression propres à chacune. Ces différentes stratégies de représentation esquissent en filigrane trois conceptions du monde sinon opposées, du moins spécifiques, touchant notamment aux valeurs religieuses et éthiques, à l’identité et à l’altérité, à la relation au sexuel et à l’inscription du sujet comme corps de désir.

Sur un plan plus large, ce séminaire a certainement une visée implicite : montrer combien toute création est toujours aussi un Corps de désir. Car ce tissu de signifiants qu’est un texte – Roland Barthes parle d’un  » feuilleté de signifiance  » – est donné à lire à travers une Voix et un Regard singuliers, dans une sorte de clair-obscur qui permet l’advenue du sens en même temps que sa défaillance. Une œuvre est ainsi à la fois lieu et cause de désir.

A lire avant le séminaire :

  • Hergé : Tintin au Congo, Tintin en Amérique, Tintin au Tibet et Tintin chez les Picaros.
  • Sfar : La Bar-Mitsva, L’Exode, Jérusalem d’Afrique et Tu n’auras pas d’autre dieu que moi.
  • L’Arabe du futur de Riad Sattouf.

Francine Belle-Isle est docteure en littérature et psychanalyste. Elle a fait carrière à l’Université du Québec à Chicoutimi comme professeure. Elle a également occupé la fonction de Vice-rectrice à l’enseignement et la recherche de 2005 à 2012.

Conférence libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
Séminaire : tarif plein : 12€ la journée – inclus dans le passeport 2 (10 séances)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *