Autres événements et journée d’études

10h-18h dimanche 16 septembre : Journée européenne du patrimoine.

Thème : « L’art du partage »

  • Visite de l’exposition « Rachi et les juifs de Troyes au Moyen-âge » en continu.
  • Film « Ce que dit Rachi » : Film de 57 mn diffusé en continu. Il retrace la vie du grand commentateur troyen Rachi, dont l’enseignement est étudié, encore de nos jours, dans le monde entier. Documentaire de David NADJARI et Joachim COHEN de 2006. En continu.
  • 10h30 : conférence « Rachi : sa vie, son œuvre », par Géraldine Roux.
  • 14h30 : lectures de contes méditerranéens (enfants 5 à 12 ans) par Evelyne Rousseau
  • 16h : conférence « Identité juive et culture populaire contemporaine », par Yannick Bellenger-Morvan.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.


Mercredi 3 octobre 2018. Goûter Contes : Fou comme un sage !

à partir de 6 ans

Petits contes de sagesses d’ici et d’ailleurs, parce qu’un peu de folie ne fait pas jamais de mal…

On se représente souvent le sage comme un vieil homme barbu, agissant toujours avec modération, bienveillance et raison. Mais est-ce qu’il ne faut pas un brin de folie pour être sage ? La sagesse est-elle une forme d’amour, passionnée ? A rebours de l’image parfois caricaturale que nous en avons, nous ferons un voyage drôle et poétique à la découverte des sagesses du monde.

Yara de Zutter, dite Yara lune, est conteuse, danseuse et clown, enfin, elle est surtout amoureuse de la Vie ! Elle propose des ateliers et spectacles où les frontières entre les arts disparaissent, trouvant sans cesse des espaces de liberté et d’expression du soi.

Tarif : 5€. Réductions demandeurs d’emplois et personnes handicapées.

Mai 2019 : Après-midi contes méditerranéens pour les enfants avec Yara de Zutter (si succès en octobre).


Jeudi 20 décembre 2018. Soirée dîner-débat suivie d’un concert kletzmer. Thème : l’humour juif

Animée par Gérard Rabinovitch

Un prêtre, un pasteur, un rabbin, dissertent du commencement de la vie dans leurs spiritualités respectives. Le prêtre :  » La vie commence à la conception !  » Le pasteur :  » La vie commence à la naissance !  » Le rabbin :  » La vie commence quand les enfants ont leurs diplômes et sont mariés…!  » Joyeux et désenchanté, joyeux parce que désenchanté, l’humour juif est, comme tout art véritable, une forme de pensée, une manière de connaissance. Pendant cette soirée, nous découvrirons avec Gérard Rabinovitch, à rebours des clichés et des malentendus fréquents qui mettent en général l’humour juif en posture mortifiée, à la confluence de l’histoire, de la philosophie et de la psychanalyse, une nouvelle lecture de cet humour. Florilège d’histoires, mettant en scène la vie de couple, la vie religieuse, les illusions politiques et les difficultés de la vie quotidienne, cette soirée montrera concrètement que l’humour juif, art populaire, fruit d’une culture, est aussi un Art de l’Esprit.

Le repas sera suivi d’un concert kletzmer où il ne sera pas interdit de danser…

Tarif : 25€ la soirée, comprenant le repas. Pour les réductions, voir la rubrique « tarifs ».


Vendredi 8 mars 2019 . Journée d’études Identité juive et culture populaire contemporaine

Institut Universitaire Européen Rachi / Centre Universitaire de Troyes (URCA)

Sous la responsabilité de Yannick Bellenger-Morvan, maître de conférences en littérature anglaise à l’URCA

Cette journée d’études, grâce à une série de conférences menées par des universitaires, se propose d’étudier les reconstitutions et représentations d’une identité culturelle au prisme des média de masse, en s’appuyant sur des travaux relevant d’un champ disciplinaire nouveau, les « popular culture studies ».

Il conviendra d’aborder la question de la diaspora et des transferts culturels qui s’ensuivent, jusqu’à aujourd’hui. Seront abordés par exemple les films et séries réalisés en Israël puis adaptés dans d’autres pays, dans d’autres langues. Ainsi, la série télévisée Hatufim devient Homeland, In treatment est également une traduction américaine de Be Tipul, créée et adaptée par Hagai Levi. Par ailleurs, la journée ne manquera pas de travailler les nombreuses occurrences d’humour juif dans le cinéma et les séries télévisées. Enfin, une place importance sera laissée à l’influence des artistes juifs dans l’essor de la culture populaire de l’Après-guerre.

En conclusion, cette journée s’intéressera à tous les supports, bande dessinée, cinéma et télévision, qui proposent une représentation de la culture juive dans un espace hétérogène et populaire.

Le programme complet sera donné ultérieurement.

Tarif : 6€ la journée. Gratuit pour les enseignants, les élèves et étudiants des établissements partenaires.


 Mai 2019. Le sens de Pessa’h et la libération des esclavages.

 Dîner-débat animé par Armand Abécassis

Du 19 au 27 avril aura lieu la fête de Pessa’h (Pâque), qui célèbre la libération des Hébreux de l’esclavage qu’ils subissaient en Égypte. La tradition du Séder veut que l’on se réunisse, les deux premiers soirs de la fête, autour d’un grand repas, pour se remémorer cet épisode, mais aussi pour réfléchir sur nos propres esclavages.

De plus, le Séder correspond à la Cène, le dernier repas du Christ, dont les chrétiens commémoreront la Résurrection le dimanche 21 avril. Enfin, le décret de l’abolition de l’esclavage a été promulgué il y a un peu plus de 170 ans. Cette conjonction nous rappelle que, symboliquement, il y a eu bien des « Hébreux » qui ont dû lutter pour sortir « d’Égypte ». Hélas, il y en a encore aujourd’hui…

Toutes ces raisons nous ont donné envie d’appliquer la phrase rituelle du Séder : « Voici le pain que nos ancêtres ont mangé en Égypte. Quiconque a faim, qu’il vienne manger, et célébrer la Pâque avec nous ». Fête de la liberté, Pessa’h est aussi la fête de l’accueil de l’Autre, à qui une place à table est toujours réservée.

L’Institut Rachi a donc le plaisir de vous inviter autour d’un bon repas traditionnel qui sera l’occasion d’une explication du déroulé et du sens de cette fête, ainsi qu’un moment de réflexion et de discussion sur la libération de tous les esclavages, ceux d’hier comme d’aujourd’hui. Une soirée en musique et ouverte à tous.

Tarif : 25€ la soirée, comprenant le repas. Pour les réductions, voir la rubrique « tarifs ».