Dimanche 18 septembre 2016

Journée Européenne du patrimoine

9h-12h et 14h-17h30
Visite libre de l’exposition « Rachi et les juifs de Troyes au Moyen-Age », 1er étage « Ce que dit Rachi » : Film, diffusé en continu, qui retrace la vie et la pensée du grand commentateur troyen Rachi, dont l’enseignement est étudié, encore de nous jours, dans le monde entier. Documentaire de David Nadjari et Joachim Cohen année 2006.

10h30-12h
Conférence de Yannick Bellenger-Morvan (maître de conférence en littérature anglaise à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et administratrice de l’Institut Rachi). « Transmettre la Shoah dans la littérature jeunesse »
16h-17h30
Conférence de Géraldine ROUX (enseignante de philosophie
et directrice de l’Institut Rachi) « Rachi, sa vie et sa pensée »
Présentation de la vie et de l’oeuvre de Rachi (1040-1105) et de la richesse de sa pensée. Comment a-t-il révolutionné l’interprétation de la Bible ? Que nous a-t-il légué ? A la découverte de l’esprit de Rachi.

 

Lundi 5 et Mardi 6 décembre 2016

LA PROVIDENCE divine dans la philosophie d’Avicenne : sources et réception dans la tradition juive

Co-organisateurs :
Meryem Sebti (UMR 8230)
Daniel de Smet (UMR 8584)
Géraldine Roux (Institut universitaire Rachi)

Ce colloque international est organisé dans le cadre du LabEx HASTEC, « La Providence, le destin, le mal et la matière. Un réseau de commentaires en amont et en aval d’Avicenne », en partenariat entre l’UMR 8230, l’UMR 8584 et l’Institut Universitaire Rachi. Le philosophe l’élabore en empruntant autant aux sources philosophiques grecques qu’aux théologiens musulmans pour lesquels la question de la théodicée est centrale. La philosophie juive a puisé ses constructions conceptuelles dans la tradition avicenienne et a pu construire des doctrines originales sur la providence divine depuis une mise en débat de la tradition juive, de la philosophie grecque et de sa réception musulmane.
Le but de ce colloque est de mettre en lumière la réception de la doctrine de la providence divine d’Avicenne dans la philosophie juive en regard de la compréhension traditionnelle de la providence dans la pensée juive.
Ce colloque sera l’objet d’une publication collective.

Télécharger le programme complet

Jeudi 16 mars 2017

Cultive ton jardin

en partenariat avec les lycées Saint-Bernard, Saint-françois de sales,Marie de Champagne, le centre de formation Diocesain et l’IESR

On se rappelle la fameuse conclusion de Candide, à la fin du conte philosophique de Voltaire : « Cultivons notre jardin ». Rien ne sert de se perdre dans les recherches métaphysiques, vaines et illusoires. Cultivons ce que nous avons déjà, notre monde intérieur comme extérieur. Restons pragmatiques, hors de toute idéologie, qu’elle prenne la forme de théodicée ou d’aspiration universelle. Mais n’est-ce pas là une sagesse désabusée, cantonnée au périmètre restreint de l’individualisme des piquets de propriété ? De quel jardin parle-t-on ? S’agit-il du jardin terrestre et exclusivement matériel ou d’un jardin symbolique ?
Nous partirons à la découverte du jardin médiéval qui a la particularité d’être composé de plusieurs espaces de cultures : les fruits et légumes pour l’alimentation, le carré des simples à vocation médicinale, le viridarium servant
de cimetière et le jardin d’agrément pour la détente ou jardin secret. Est-ce que ce ne sont pas finalement toutes les facettes de la vie dont l’agencement extérieure du jardin médiéval est l’expression ? N’est ce pas celle de nos agencements intérieurs aux rythmes propres à chacun ? Pendant cette journée, nous revisiterons ainsi cette phrase de Candide depuis le rythme de la vie et des saisons évoqué par le jardin médiéval dont les résonnances écologiques et philosophiques peuvent servir notre réflexion contemporaine.

La journée sera suivie d’une visite de jardins médiévaux juif et chrétien

Intervenants pressentis

  •  Philippe Gaudin, philosophe et Directeur adjoint et responsable formation-recherche
    à l’Institut Européen des Sciences de Religions
  • Marc-Alain Ouaknin, professeur associé à l’Université de Bar Ilan, Israël
  • Karin Ueltschi, professeur de littérature médiévale à l’Université de Reims Champagne-Ardenne
  • Père Laurent Thibord, Troyes

Lieu : Gymnase du Lycée Saint Bernard